Guide d'achat - Les facteurs environnementaux

SOMMEIL ET FACTEURS ENVIRONNEMENTAUX

Lorsque l’on dort, l’organisme est au repos mais il continue à recevoir des stimuli du monde extérieur. C’est pourquoi le sommeil est fragile et susceptible d’être perturbé par de nombreux facteurs environnementaux.

52% des français ont du mal à s'endormir à cause des nuisances sonores

LE BRUIT

Le bruit est fréquemment mis en cause lorsque l’on interroge des gens sur leurs difficultés liées au sommeil. Il peut provoquer des réveils conscients suivis par des difficultés de "ré-endormissement".Diminution de la vigilance diurne et nécessité de repos compensateurs (sieste) en résultent.
Les conséquences médicales d’une exposition prolongée au bruit sont aussi importantes : il s’agit de conséquences cardiovasculaires (HTA) et psychiques.

LA TEMPERATURE

Les Français s’en plaignent moins que du bruit mais ses effets ne sont pas moindres. L’être humain a perpétuellement besoin de réguler sa température à un niveau stable (37 °C).
Aussi, toute fluctuation importante de la température externe génère des réactions physiologiques de maintien de cette température qui sont de nature à perturber le sommeil.

L'ENTOURAGE ET L'EDUCATION

Les relations parents-enfants, l’environnement, la régularité de l’organisation influencent l’avenir du dormeur, la tendance à dormir plus ou moins et à être du soir ou du matin. Il a été démontré que des interventions trop fréquentes de la part des parents encouragent le bébé à s’éveiller complètement et à signaler son réveil. En conséquence, pour que les jeunes enfants prennent l’habitude de se rendormir rapidement, mieux vaut les rassurer avant le sommeil et ne pas trop céder à leurs pleurs.