Guide d'achat - Scolarité

LES RYTHMES SCOLAIRES ET LE SOMMEIL

Chacun sait qu’un sommeil de qualité et en quantité suffisante est indispensable pour l’apprentissage des enfants à l’école. Le manque de sommeil chez l’enfant peut avoir des conséquences sur son état physique (obésité) et/ou psychique (grognon).

48% des élèves se couchent après 22h30

Le manque de sommeil peut également avoir des répercussions sur le comportement et les apprentissages : difficulté à se concentrer, diminution de l’attention en classe…

Il faut savoir que le cerveau est très actif durant le sommeil : des connexions liées à l’apprentissage, la mémoire se mettent en place lorsqu’on dort.
De plus, pendant cette phase de sommeil, le corps fait le plein d’énergie, un élément crucial pour un enfant.

Pour tous les écoliers, depuis 2014, le rythme scolaire est passé de 4 jours à 5 jours par semaines. Se lever tous les jours de la semaine à la même heure et avoir des journées d’enseignement allégées est fondamental.

Pour les enfants, le respect des rythmes biologiques est essentiel, afin de faciliter les premiers apprentissages.

INFOS PRATIQUE

Une idée reçue à écarter : se coucher tard et se lever tard équivaut à se coucher tôt et se lever tôt.

La durée de la nuit étant la même, on pourrait être amené à le penser. C’est oublier que ce comportement incite au décalage de phase, peu compatible, avec le rythme biologique de l’enfant. D’autre part, le décalage de phase expose le sommeil aux nuisances extérieures toujours présentes en seconde partie de nuit (lumière, bruit etc.). Ces facteurs environnementaux nuisent à la qualité du sommeil et la récupération s’en trouve amoindrie.

L'irrégularité du cycle veille/sommeil et le décalage de phases constituent chez l'enfant un risque de pathologie du sommeil.